Etiquetas

,

De cette année a Salvador de Bahia au Brésil du 13 au 17 mars 2018

Le conseil international du Forum Social Mondial (CI-FSM)[1] et le Collectif Brésilien du FSM 2018 ont lancé une LETTRE OUVERTE pour inviter les personnes, les organisations, les mouvements sociaux, réseaux et plateformes de mouvements du Brésil, d’Amérique Latine et du Monde à s’incorporer au processus d’organisation et de réalisation du Forum Social Mondial 2018 qui se tiendra au Brésil, du 13 au 17 Mars 2018, à Salvador de Bahia.

La proposition de ce forum, au milieu de tant de revers, de perte de droits, de régression des garanties démocratiques et des libertés à travers le monde, est de penser ensemble à des issues communes pour l´humanité, dans une optique solidaire, démocratique, de respect des diversités, qui puissent affronter les causes des diverses formes de violence et des inégalités sociales et régionales.

La lettre ouverte souligne qu’au Brésil et à Bahia, en particulier, la résistance s’est développée ces derniers mois, face aux attaques des secteurs conservateurs. Le camp démocratique et populaire évalue les stratégies adoptées au cours de la dernière période historique, les erreurs et aussi les mutations et les nouvelles stratégies qui sont nécessaires maintenant

Pour cela, une édition du FSM à Salvador de Bahia sera une occasion exceptionnelle d’unir les diverses expériences de résistances pour pouvoir, de façon fraternelle et engagée, penser ensemble à des actions efficaces pour affronter les pensées autoritaires qui prennent corps au Brésil et dans le monde.

 Le thème central cette année : Résister c’est Créer, Résister c’est Transformer

Les systèmes qui dominent le monde aujourd’hui ne travaillent pas pour les intérêts des êtres humains ni pour ceux de planète… Pour cela, le Conseil International du FSM et le Comité Facilitateur du FSM 2018 vous invitent tous à rejoindre la construction du Forum Social Mondial 2018 ;

Du 13 au 17 Mars 2018, à Salvador de Bahia.

Les adhésions peuvent être envoyées à l´e-mail : forumsocialmundial@fsm2018.org ou par le propre site www.fsm2018.org. Indiquez dans le titre : Adhésion à la convocation du FSM. Et informez votre nom et de votre organisation. Téléchargez la lettre ici : https://goo.gl/reWkx1

Les inscriptions pour participer au FSM2018, sont ouvertes sur le site www.fsm2018.org. On peut s’inscrire comme: Participant/participante, Comité ou Groupe de Travail, Organisation, Activités, Inscriptions solidaires et Cas spéciaux. On peut s’inscrire comme pparticipant ou organisations jusqu’au 10 mars. Après cette date on ne pourra s’inscrire que sur le site de l’événement. On peut aussi proposer des ateliers et d’autres activités socio-culturelles et/ou académiques qui peuvent contribuer à la convergence des luttes.

Le FSM 2018 sera réalisé sur le Campus de Ondina, de l’Université Fédérale de Bahía (UFBA), mais d’autres espaces seront également disponibles comme le Parc de Abaeté, en Itapuã, le Parc de Saint Barthelemy

Les activités inscrites par les organisations seront totalement autogérées. Seul l’espace de rencontre est fourni par les organisateurs.

19 axes thématiques ont été sélectionnés pour des débats et des mécanismes de convergence et d’articulations des résistances. Vos propositions doivent s’inscrire dans ce menu thématique :

  1. Traditions ancestrales, Terre et Territorialité ;
  2. Communication, Technologies et Médias libres;
  3. Cultures de Résistances;
  4. Démocraties;
  5. Démocratisation de l’économie;
  6. Développement, Justice Sociale et Environnementale;
  7. Droit à la ville ;
  8. Droits humains;
  9. Education et Science pour l’Emancipation et la Souveraineté des Peuples;
  10. Femmes et luttes féministes;
  11. Quel avenir pour le FSM;
  12. LGBTQI + et Diversité de genre;
  13. Luttes Anticoloniales;
  14. Migrations;
  15. Univers du travail;
  16. Un Monde sans Racisme, sans Intolérance et sans Xénophobie;
  17. Paix et Solidarité;
  18. Peuples Indigènes;
  19. La vie des Noirs comptent.

La PAPDA, qui a conduit et coordonné de nombreuses délégations d’organisations haïtiennes à prendre part à des éditions du FSM entre 2001 et 2016, invite les organisations et plateforme haïtienne combatives en lutte contre les politiques néolibérales à s’inscrire au FSM 2018. Nous sommes disponibles afin de fournir des informations de base et contribuer à construire une délégation structurée et cohérente. Tous les frais de visa, billets d’avion, frais d’inscription et frais de séjour seront à la charge des participants.

Nous pensons que la participation d’une délégation haïtienne est importante cette année, malgré le déclin observé au cours de ces dernières années, au moins pour les raisons suivantes:

  1. Les mouvements sociaux du Brésil vivent un moment très difficile depuis le coup d’état Temer et la mise en place d’une violente offensive contre les travailleurs. Le Peuple brésilien a vraiment besoin de notre solidarité.
  2. Les mouvements sociaux du Brésil ont toujours placé Haïti dans leur agenda de luttes et ont contribué au combat contre la MINUSTAH. Depuis 2008 est présent en Haïti la Brigade Dessalines constitué de représenté du MST, des mouvements de Via Campesina provenant du Brésil, de Cuba et de l’Argentine qui travaille avec les fédérations d’organisations paysannes haïtiennes de façon continue
  3. Le FSM a été un espace de construction solidaire et démocratique des forces qui s’opposent à la mondialisation néolibérale. Il a contribué à la victoire et au renforcement des forces démocratiques et populaires notamment en Amérique Latine. Il a raffermi le discours critique face à l’hégémonie des transnationales symbolisé par les rencontres de Davos et a été le point de départ de la grande mobilisation mondiale contre la guerre en Irak. Il a renforcé les synergies entre plusieurs branches des mouvements anti-systémiques. Avec les premières éditions de Porto Alegre (2001, 2202, 2003 et 2005), le FSM a fait le tour du monde avec des rencontres à Mumbai, Caracas, Karachi, Bamako, Nairobi, Belém, Dakar, Tunis et Montréal. En plus des forums thématiques, régionaux, continentaux. Il conserve un potentiel intéressant pour l’articulation des luttes contre la mondialisation néolibérale et les nouvelles offensives impérialistes.
  4. Le lieu choisi cette année devrait faciliter les contacts et la mise en place de stratégies communes avec les mouvements populaires des quilombos et des noirs brésiliens qui s’inspirent de la culture des afro-descendants. C’est le moment idéal pour la rencontre avec ce type de mouvements au milieu de la conjoncture de la décennie des Peuples noirs et afro-descendants.

[1] A souligner que la PAPDA est membre de cet organe comme représentant du Comité Exécutif régional de l’Assemblée des Peuples de la caraïbe et comme représentant parfois du CADTM

Anuncios